Premier livre de l'année (mais lu en 2012...)!

De ce livre, je vous dirai que ce n'est pas une histoire que j'était pressée de retrouver le soir, mais malgré tout, je suis allée jusque bout. On s'attache aux personnages, on se demande comment cela va se finir. Et quand ça se fini, on se dit qu'il ne pouvait en être autrement!

Les nuisibles:

 

«Ni l'un ni l'autre ne savait où poser le regard. Leurs yeux, tels des papillons égarés dans une chambre d'un petit mètre carré, se heurtaient sans cesse aux parois de la cage d'ascenseur, se fixaient parfois éperdument sur un détail anodin, une griffure sur la porte, un coin de revêtement du sol décollé, un graffiti inachevé sur le couvercle du cendrier : MER ..., mais en revenaient toujours à l'irréfutable présence de l'autre. Alors, ils se souriaient maladroitement, le temps d'un éclair, et reprenaient l'inspection méticuleuse de leur cellule.»